mardi 4 octobre 2011

Bestiaire#01


S'il est un animal victime de son physique, c'est bien la chauve-souris (et mon voisin !). Avec sa trombine qu'on dirait modelée par un enfant du 16ième arrondissement ou un chirurgien esthétique de 3 ans victime de strabisme (je vous laisse remettre la phrase dans l'ordre si elle vous choque), et ses grandes ailes fantomatiques ciselées pour effrayer les émotifs exacerbés (ceux-là même qui pleurent quand le Titanic coule mouarf arf !), la chauve-souris est, un peu comme moi, victime de sa mauvaise réputation. Tout ça pour en arriver au fait que dans l'Autre Monde, on les appelle des Verek et qu'elles atteignent 8 mètres d'envergure. D'après les carnets du Père Gab, certaines espèces seraient carnivores. Je vous laisse imaginer la confrontation entre elles et nos jeunes (et moins jeune) héros. Elles pourraient, cependant, s'avérer être de précieuses alliées. Allez savoir ce que nous réserve ce tome 6...

Qu'est-ce t'as, toi ? Tu veux ma photo ?!

Ok, elle est archi nulle cette blague mais que voulez-vous, les temps sont durs. Les banques s'écroulent (m'en fous, j'ai rien à moi dedans !), les éditeurs ne font plus confiance aux auteurs (et vice versa !) et on continue de nous faire croire que Johnny Halliday est toujours vivant alors qu'on sait tous très bien qu'il s'agit d'un androïde qui rêve de méchoui cuit au barbeuc électrique (cherchez pas, elle est franchement pourrie et prétentieuse cette vanne) déguisé en vieux chanteur de variet'... ou en chauve-souris déglinguée !

Quel monde !!

2 commentaires:

  1. Ah oui, on aimerait bien savoir, ce qu'il va se passer dans ce tome 6...

    Et ouhai, faire des calembours avec K. Dick, faut l'faire quand même, bravo. Pas facile à sortir en diner mondain, néanmoins.
    C

    RépondreSupprimer