jeudi 1 avril 2010

Rectification !

Et paf, faut que ça m'arrive un premier avril, jour que je déteste au plus haut point ! Une petite pensée sincère à toutes les victimes des poissons collés dans le dos ! Ma technique pour ne pas être importuné par les rois de la blague : ne pas se laver pendant une semaine, porter du linge préalablement séché dans une poissonnerie fermée par la brigade d'hygiène et porter du synthétique pour transpirer toute l'ail mangé dans la semaine. Vous verrez, il n'y aura pas grand monde à venir vous le coller dans le dos ce maudit poisson !!

Mais revenons en à la raison de ce post qui, pour une fois, est là pour me permettre de rectifier une ânerie. Ce matin, je découvre un petit article sur ma modeste personne dans lequel on me prête des propos que je jugerais de prétentieux et idiots.


Alors pour résumer cet article, je considère les personnages des romans de Conan Doyle, Edgar Poe et Jules Verne (excusez du peu!) de lisses et avec aucune dimension sociale. Rien que ça ! Bon, je ne vais pas m'auto proclamer parangon de vertu (j'aime trop la bière pour ça !) mais franchement, s'il peut m'arriver de prendre le melon (enfin j'imagine), j'ai encore suffisamment de claivoyance pour éviter de planer trop haut.

Bien évidemment, je n'ai jamais tenu de tels propos. Je me rappelle très bien avoir expliqué qu'enfant je dévorais les aventures de "La Ribambelle" de Roba ou "Les 4 As" de Chaulet et Craenhals qui mettaient aussi en scène une bande de gamins aventuriers.  Mais qu'en grandissant, je m'en suis détaché car j'avais du mal à m'identifier aux personnages. Ils étaient plutôt lisses et convenus et on ne savait guère qui ils étaient vraiment, quelle était leur vie sociale. Malheureusement pour moi, la journaliste avec qui je conversais au téléphone a mixé ces aveux avec la réponse à une question précédente dans laquelle je faisais part de mes amours littéraires; Poe, Doyle, Verne et tant d'autres. Et voilà comment en un tour de passe passe je deviens cet imbécile qui reproche à de grands auteurs d'avoir manqué de talent. Sérieux, ça fait mal de lire ça !! Et il y a fort à parier que je suis passé pour un connard prétentieux auprès des personnes qui ont pu découvrir l'article. Tant pis, je ferai avec et, au moins, je me sens soulagé d'avoir fait part de mon ressentiment sur ce blog.

Dont act !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire