jeudi 12 mars 2009

Doleann























Doleann, fière guerrière chevauchant l'irascible Minervale, est une jeune femme au tempérament bien trempé. Belle en diable, on peut aisément comprendre que ce coeur d'artichaut de Noé en soit tombé immédiatement amoureux. Difficile de ne pas se damner pour une telle beauté sauvage.

Cependant, Doleann est un personnage beaucoup plus complexe que ne le laisse supposer les trois premiers tomes de la série où son rôle est assez limité (elle fait office de cavalerie !). Comme nombre de personnages attachants, elle cache une part d'ombre qu'elle aura bien du mal à contenir dans les prochains épisodes (à partir du tome 5 pour être précis). Une beauté fatale en quelque sorte. Et qui s'y frotte, s'y pique !

Son héroïsme certain pourrait cacher une quête peu avouable. Si elle est farouchement décidée à combattre sans relâche le Maître des Ombres, elle mène également un autre combat plus personnel mais peut-être pas moins dévastateur. A l'heure de la confrontation, Doleann pourrait alors s'avérer être un personnage cruel, mû depuis très longtemps par un irrépressible désir de vengeance.

Mystérieuse et farouche, Doleann saura t-elle lutter contre ses propres démons ? Qu'importe ce que le destin lui réserve, elle est, et restera, une héroïne ambigüe à mes yeux et, comme tout personnage un tant soit peu crédible, exempte de tout manichéisme héroïque... et c'est tant mieux !

Voici comment Doleann était sommairement présentée dans la bible :

Redoutable amazone et mystérieuse guerrière, Doleann est la seule ennemie déclarée du Maître des Ombres. Chevauchant son fidèle dragon Minervale, elle n'hésite jamais à se jeter dans la mêlée. Grâce à ses pointes de flèches taillées dans du quartz, elle est capable de blesser les ombres et parfois de contrer leurs attaques en masse. Malgré ses actes de bravoure, Doleann est consciente du peu d'efficacité de son action contre les hordes du Maître des Ombres. L'arrivée des enfants et leur savoir d'un autre monde pourrait modifier le déséquilibre des forces.

Au fait, ne vous êtes vous jamais demandé pourquoi elle parlait aussi bien notre langue ? Mais voilà que j'en dis trop ! Ca veut dire qu'il est temps pour moi de retourner travailler...

PS : Désolé pour cette mise en page chaotique mais l'ergonomie d'un blog est pour le moins contestable... et ajouter à cela que je ne suis sans doute pas assez doué pour amadouer la bête...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire